Je viens de passer cinq jours en stage de reliure dans l'Aisne.C'est un grand plaisir que je m'offre chaque été depuis trois ans pour progresser dans cet art. Il y a tellement à apprendre en reliure !

Je travaille sur mes propres ouvrages et je remplis un petit carnet de notes diverses pour pouvoir refaire ce que j'ai vu.

Mon professeur, Hélène Potin, a bien voulu se déclarer satisfaite de son élève...

Voici donc les ouvrages sur lesquels j'ai travaillé.

Tout d'abord un livre fin XIXe siècle sur le langage des fleurs :

Titre

J'ai voulu apprendre à faire une couverture en plein cuir :

Couv

L'ensemble paraît bien massif : la photo ne permet pas de voir le galbe des plats

(on amincit les bords sur un centimètre de large pour l'amener à un tiers de l'épaisseur du carton)

A l'intérieur, j'ai mis un papier avec des inclusions de fleurs :

Gardes

Comme ce papier est assez épais, Hélène m'a appris à faire des charnières en cuir :

Charnières cuir

La partie "mobile" est en fait une bande de cuir très fine et le papier n'est vraiment qu'un décor. Le procédé était souvent employé dans les missels, et en guise de papier on utilisait alors une soie moirée.

Pour finir, voici une dernière coquetterie pour ce livre :

tranchefile

la tranchefile brodée.

Cette petite pièce colorée renforce la tête et le pied du livre. On peut la réaliser soi-même avec des fils de soie. Je suis ravie de l'avoir appris. En fait, on entrecroise et on noue des fils de soie autour d'un bâtonnet de papier roulé et on fixe tous les cinq millimètres directement dans le dos du livre. J'ai adoré cet exercice. On peut varier les couleurs, le nombre de points et même la faire sur deux niveaux ! Il va falloir que je m'entraine...

 

Le deuxième livre est un recueil de poèmes de Marie Noël :

Noel titre

Nous nous sommes beaucoup amusées, Hélène et moi, pour "habiller " ce livre.

J'avais récupéré un ancien protège-livre assez abimé dont les couvertures en bois étaient en bon état.

J'ai souhaité utiliser ces plats en bois pour relier un livre.

Nous avons donc reconstitué une couverture en ajoutant une pièce de cuir :

Noel couv av Noel couv arrière

Pour l'intérieur, j'ai utilisé un papier qui rappelle les enluminures médiévales :

Noel gardes

La tranchefile est ici faite avec un petit morceau du papier des gardes collé autour d'une ficelle :

Noel tranchefile

Ces cinq journées ont passé très vite, il faut maintenant que je mette en pratique ce que j'ai appris !