18 septembre 2016

Coutellerie de Nogent

Je souhaite partager avec vous la visite faite, lors de ces Journées du Patrimoine 2016, au Musée de la coutellerie de Nogent, en Haute-Marne.

musee coutellerie

Le terme "coutellerie" recouvre sept grandes catégories : coutellerie fermante, coutellerie de table, coutellerie professionnelle, cisellerie, outillage à main, instrumentation médico-chirurgicale et de toilette.

Le musée présente des savoir-faire très variés, des couteaux du XVIIIIe siècle aux prothèses de hanche et pièces pour l'aéronautique.

On commence par les collections permanentes du musée :

Voici d'abord la reconstitution d'un atelier :

atelier

Une grande partie de l'activité était en fait du travail à domicile. Nombre de maisons anciennes du bassin nogentais ont encore au fond du jardin une petite construction qui abritait l'atelier de l'artisan coutelier.

On trouve des couteaux pliants :

couteaux poche couteaux nacre

Les manches sont réalisés en bois précieux, corne ou nacre.

On peut admirer de jolis modèles de coutellerie de table :

couteaux faience  pinces gigot

Ici des couteaux avec des manches en faience, là des pinces à gigot

Comme vous vous en doutez, ma préférence va aux ciseaux à broder et nécessaires de couture.

Etes-vous prêtes ?

petits ciseaux chatelaine

Des ciseaux miniatures, des petits "monstres", une chatelaine, un étui

ciseaux nacre ciseaux pelletier

Des ciseaux en nacre, et ceux-ci en dentelle d'acier sont l'oeuvre de Nicolas Pelletier (1828-1921)

nécessaire nacre nécessaire or et nacre

Des nécessaires à couture en nacre, or,

nécessaire ivoire

ou en ivoire.

Bien sûr, il y a aussi les ciseaux pour les professionnels,

ciseaux tailleur

par exemple ces ciseaux de tailleur. Je crois que même avec les deux mains je ne les soulèverais pas !

Voici aussi une parure de ciseaux :

3 ciseaux eloi

Elle est due à Eloi Pernet, une autre grande figure de la coutellerie.

On trouvait aussi des parures de bureau,

nécessaire bureau

notamment des coupe-papier.

 

Une deuxième partie du musée est consacrée aux expositions temporaires.

Celle présentée actuellement s'intéresse à La toilette, soins du corps & accessoires :

toilette intro

Au cours des siècles, les pratiques d'hygiène se sont modifiées :

toilette citation

Voici un petit aperçu des objets fabriqués dans le bassin coutelier nogentais témoignant de cette mise en valeur du corps à travers des thèmes variés comme :

- la coiffure :

toilette fer friser

- la manucure :

toilette nécessaire manucure

- le rasage

toilette rasoir semainier

Ce coffret contient un manche et une lame pour chaque jour de la semaine.

On peut admirer aussi des nécessaires de toilette

toilette nécessaire métal  toilette nécessaire ivoire

en métal ou en ivoire

toilette cure ongles

des cure-ongles et cure-dents

toilette tire gants

des crochets à bottines ou à gants.

Je vous ai fait grâce des instruments chirurgicaux et des prothèses de genoux ou de hanches !

 

J'espère que ces quelques images vous donneront envie de vous arrêter en Haute-Marne.

 

Bonne semaine, à bientôt !

Posté par JoMick à 15:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 juin 2016

Au pays de Colette

Je voudrais vous emmener aujourd'hui dans un endroit qui m'est cher, le village natal de l'écrivain Colette, Saint-Sauveur en Puisaye (Yonne).

Je vous propose une petite balade dans ce village et en particulier une présentation de la maison de Colette qui vient d'ouvrir au public.

Je laisse la plume à Colette pour nous parler de son village et de sa maison, qu'elle a longuement décrits dans son oeuvre.

St sauveur

"C'est des maisons qui dégringolent depuis le haut de la colline jusqu'en bas de la vallée ; ça s'étage en escalier au-dessous d'un gros château, rebâti sous Louis XV et déjà plus délabré que la tour sarrazine, épaisse, basse, toute gainée de lierre, qui s'effrite par en haut, un petit peu chaque jour .[...] c'est un village, pas très joli même, et que pourtant j'adore."

colette_ecole_mairie

La "vieille école délabrée, malsaine..." où Gabrielle Colette a étudié n'existe plus. Ce bâtiment inauguré en 1890 l'a remplacée. On peut lire le récit de cette inauguration dans Claudine à l'école, premier livre de Colette, signé par son mari Willy.

colette_eglise_saint_sauveur

"Sur l'église de mon enfance, personne n'a reconstruit le clocher foudroyé depuis deux siècles environ. Mais le village l'aime mieux telle qu'elle est - et moi aussi"

Parlant de sa mère, Sido, Colette nous apprend : " Le dimanche, elle manquait rarement la messe. L'hiver, elle y menait sa chaufferette, l'été son ombrelle ; en toutes saisons un gros paroissien noir et son chien Domino..."

colette_rue_eglise_1

Rue de l'Hospice à l'époque de Colette, elle a été baptisée en l'honneur de l'écrivain en 1967.

maison ext  maison ext

" La façade principale, sur la rue de l’Hospice, était une façade à perron double, noircie, à grandes fenêtres et sans grâces, une maison bourgeoise de vieux village, mais la roide pente de la rue bousculait un peu sa gravité, et son perron boitait, quatre marches d’un côté, six de l’autre."

"Grande maison grave, revêche, avec sa porte à clochette d'orphelinat, son entrée cochère à gros verrou de geôle ancienne, maison qui ne souriait qu'à son jardin......"

 

Je vous emmène maintenant à l'intérieur de la maison.

salle a manger

La salle à manger

séjour 1 séjour 2

Le séjour

chambre colette

La "tanière enfantine" de Colette, " une ancienne logette de portier à grosses poutres, carrelée, suspendue au-dessus de l'entrée cochère et commandée par la chambre à coucher de ma mère..."

 

chambre Juliette

La chambre de Juliette, soeur aînée de Colette, évoquée comme "ma soeur aux longs cheveux"

papier chambre papier Juliette

Un soin particulier a été apporté à la reconstitution des papiers peints, recrées à partir de fragments retrouvés sous les multiples couches de peintures et de papiers.

Les jardins, jardin-du-haut, jardin-du-bas et jardin-d'en face, ont été réaménagés, en se basant sur les descriptions de Colette

glycine

"Une forte grille de clôture, au fond, en bordure de la rue des Vignes, eut dû défendre les deux jardins ; mais je n’ai jamais connu cette grille que tordue, arrachée au ciment de son mur, emportée et brandie en l’air par les bras invincibles d’une glycine centenaire…"

Pour terminer ce parcours dans le Saint-Sauveur de Colette, je vous montre un dernier lieu, un peu à l'écart :

lavoir   lavoir 2

"Au moins deux fois par jour, une fontaine, dite du Saint-Jean, rassemblait tout le pays autour de son abondance providentielle... froide, impatiente sur son désordre de cruches brisées et de carafes en tessons, que la forte source vannait sur son flot. Entre le Saint-Jean et nos premières maisons, toujours musait la file des enfants qui allaient à l'eau, ébréchaient et tétaient le nombril saillant des cruches... Comme les autres enfants je brisais de temps en temps une cruche, - quarante-cinq sous ! - et je m'enflais, à plein ventre, d'eau du Saint-Jean."

 

J'espère que ces quelques vues vous auront donné envie de partir sur les pas de Colette.

Les photos de la maison ne sont pas libres de droits. Elles sont publiées ici avec l'aimable autorisation de "La Maison de Colette". Merci de ne pas les copier ou les diffuser.

 

Bonne semaine, à bientôt !

Posté par JoMick à 18:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 août 2014

Retour de vacances

Je suis de retour de notre escapade estivale, et bien contente quand même de retrouver les chats, la maison, le blog et ses lecteurs.

Cette année, nous avons beaucoup bougé, allant de la Bourgogne à la Haute-Loire avec une escale à Toulon et quelques jours dans ma famille en Alsace pour finir.

Amoureux des vieilles pierres, nous avons beaucoup visité. Je ne ferai pas de reportage intégral, mais seulement un bref aperçu.

Pour commencer, le village médiéval de Brancion et son château :

brancion  brancion chateau

Nos pas nous ont ensuite menés à Cluny :

cluny  cluny 2

Je n'ai jamais autant déploré les destructions et le vandalisme des révolutionnaires qu'en voyant les vestiges de ce qui a été la plus grande église de la chrétienté...

Nous avons passé une semaine au Puy en Velay, parcourant la ville dans tous les sens et visitant les alentours,

Le Puy

en particulier plusieurs châteaux : Polignac, Lavoûte-Polignac, Chavaniac-Lafayette et La Rochelambert.

4 chateaux

 

J'ai beaucoup aimé la façon dont les artisans ont utilisé les différentes pierres pour réaliser des décors :

pierre puy pierre michel

Voici des détails des murs de la cathédrale du Puy et le portail de St Michel d'Aiguilhe (oui, j'ai grimpé jusque là-haut...mais en soufflant !)

 

Ma plus belle découverte pendant ce séjour est le Musée des manufactures de dentelles de Retournac.

Installé dans l'ancienne manufacture Experton,

musée retournac

il présente au premier étage une histoire de la dentelle européenne, illustrée pas de nombreuses pièces de dentelles :

4 dentelles

Je n'ai malheureusement pas réussi à retenir toutes les explications sur les points...

Tout un espace est consacré aux dentellières, leur quotidien souvent rude, leurs outils, leurs coutumes... Le tout est raconté à travers des témoignages recueillis auprès de dentellières et soigneusement mis en scène :

plioir2 

Certains témoignages sont particulièrement émouvants : "Moi je voulais aller à l'école, je voulais être institutrice, mais c'est que mon père m'a dit :

- Quoi ? toi tu irais te promener à Sarlanges à l'école et moi j'irais garder les vaches ! Ça fait que j'y ai plus été."

 

Au rez-de-chaussée, on entre dans le grand atelier de la manufacture : on y découvre le fonctionnement de la manufacture de dentelles et tout le processus de fabrication :

atelier 

col dentelle  carreau

C'est un paradis pour collectionneurs : entre les paquets de fil, les échantillons, les incrustations, les napperons...on ne sait plus où donner de la tête !

Enfin on termine la visite en sous-sol où ont été conservées des machines servant à la fabrication des dentelles mécaniques

machine

ainsi que certaines pièces produites dans la manufacture, par exemple, la robe de mariée d'une fille du patron au début du XXe siècle.

robe mariée

J'espère vous avoir donné envie de découvrir à votre tour ces belles régions.

A bientôt !

Posté par JoMick à 15:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]