25 juin 2016

Au pays de Colette

Je voudrais vous emmener aujourd'hui dans un endroit qui m'est cher, le village natal de l'écrivain Colette, Saint-Sauveur en Puisaye (Yonne).

Je vous propose une petite balade dans ce village et en particulier une présentation de la maison de Colette qui vient d'ouvrir au public.

Je laisse la plume à Colette pour nous parler de son village et de sa maison, qu'elle a longuement décrits dans son oeuvre.

St sauveur

"C'est des maisons qui dégringolent depuis le haut de la colline jusqu'en bas de la vallée ; ça s'étage en escalier au-dessous d'un gros château, rebâti sous Louis XV et déjà plus délabré que la tour sarrazine, épaisse, basse, toute gainée de lierre, qui s'effrite par en haut, un petit peu chaque jour .[...] c'est un village, pas très joli même, et que pourtant j'adore."

colette_ecole_mairie

La "vieille école délabrée, malsaine..." où Gabrielle Colette a étudié n'existe plus. Ce bâtiment inauguré en 1890 l'a remplacée. On peut lire le récit de cette inauguration dans Claudine à l'école, premier livre de Colette, signé par son mari Willy.

colette_eglise_saint_sauveur

"Sur l'église de mon enfance, personne n'a reconstruit le clocher foudroyé depuis deux siècles environ. Mais le village l'aime mieux telle qu'elle est - et moi aussi"

Parlant de sa mère, Sido, Colette nous apprend : " Le dimanche, elle manquait rarement la messe. L'hiver, elle y menait sa chaufferette, l'été son ombrelle ; en toutes saisons un gros paroissien noir et son chien Domino..."

colette_rue_eglise_1

Rue de l'Hospice à l'époque de Colette, elle a été baptisée en l'honneur de l'écrivain en 1967.

maison ext  maison ext

" La façade principale, sur la rue de l’Hospice, était une façade à perron double, noircie, à grandes fenêtres et sans grâces, une maison bourgeoise de vieux village, mais la roide pente de la rue bousculait un peu sa gravité, et son perron boitait, quatre marches d’un côté, six de l’autre."

"Grande maison grave, revêche, avec sa porte à clochette d'orphelinat, son entrée cochère à gros verrou de geôle ancienne, maison qui ne souriait qu'à son jardin......"

 

Je vous emmène maintenant à l'intérieur de la maison.

salle a manger

La salle à manger

séjour 1 séjour 2

Le séjour

chambre colette

La "tanière enfantine" de Colette, " une ancienne logette de portier à grosses poutres, carrelée, suspendue au-dessus de l'entrée cochère et commandée par la chambre à coucher de ma mère..."

 

chambre Juliette

La chambre de Juliette, soeur aînée de Colette, évoquée comme "ma soeur aux longs cheveux"

papier chambre papier Juliette

Un soin particulier a été apporté à la reconstitution des papiers peints, recrées à partir de fragments retrouvés sous les multiples couches de peintures et de papiers.

Les jardins, jardin-du-haut, jardin-du-bas et jardin-d'en face, ont été réaménagés, en se basant sur les descriptions de Colette

glycine

"Une forte grille de clôture, au fond, en bordure de la rue des Vignes, eut dû défendre les deux jardins ; mais je n’ai jamais connu cette grille que tordue, arrachée au ciment de son mur, emportée et brandie en l’air par les bras invincibles d’une glycine centenaire…"

Pour terminer ce parcours dans le Saint-Sauveur de Colette, je vous montre un dernier lieu, un peu à l'écart :

lavoir   lavoir 2

"Au moins deux fois par jour, une fontaine, dite du Saint-Jean, rassemblait tout le pays autour de son abondance providentielle... froide, impatiente sur son désordre de cruches brisées et de carafes en tessons, que la forte source vannait sur son flot. Entre le Saint-Jean et nos premières maisons, toujours musait la file des enfants qui allaient à l'eau, ébréchaient et tétaient le nombril saillant des cruches... Comme les autres enfants je brisais de temps en temps une cruche, - quarante-cinq sous ! - et je m'enflais, à plein ventre, d'eau du Saint-Jean."

 

J'espère que ces quelques vues vous auront donné envie de partir sur les pas de Colette.

Les photos de la maison ne sont pas libres de droits. Elles sont publiées ici avec l'aimable autorisation de "La Maison de Colette". Merci de ne pas les copier ou les diffuser.

 

Bonne semaine, à bientôt !

Posté par JoMick à 18:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


19 juin 2016

Boîte à chocolats

J'ai brodé une petite grille trouvée sur le net et enregistrée depuis longtemps :

broderie

La broderie est réalisée sur du lin marbré 12 fils, sur un fil, avec un brin de mouliné DMC 938.

Pour Pâques, nous avons reçu des chocolats dans une jolie boîte, que j'ai gardée.

A l'extérieur, j'ai collé la broderie :

boite DSC00272

Puis j'ai garni l'intérieur avec un tissu imprimé de motifs de profils féminins :

intérieur

Et quand on ouvre la boîte, on sent encore une petite odeur de chocolat !

J'en profite pour vous remercier pour vos passages et gentils messages.

@ bientôt !

Posté par JoMick à 19:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juin 2016

Randje per Week

En matière de loisirs créatifs, je me laisse entièrement guider par la fantaisie et les coups de coeur : j'ai beau faire des projets, je change souvent d'avis au dernier moment...

Je me suis laissée séduire par de longues bandes de frises, vues lors d'expositions, notamment à Dôle.

Une petite recherche sur internet, une commande à l'Atelier Soed Idee aux Pays-Bas...

livret

et me voilà munie du précieux livret.

Le principe serait, d'après le titre, de broder deux rangées de frises par semaine. Très peu pour moi : quand un motif me plait, j'ai du mal à lâcher l'aiguille !

J'ai choisi de broder mes frises sur une bande de lin ivoire 11 fils de 10 cm de large et bien sûr sur un fil..

J'ai commencé le 1er juin :

randje per week 0

La broderie est faite avec des fils DMC 336 et 334.

J'ai choisi de personnaliser un peu ces lignes pour faire une bande dédiée aux arts du fil.

Tout en haut, j'ai rajouté une farandole de ciseaux, bobines, aiguilles et boutons due à Véronique Enginger. Et toutes les dix frises, je vais intercaler un petit motif coloré en lien avec la couture, la broderie....

Aujourd'hui, j'ai atteint 14 cm (au total, il y aura à peu près un mètre) :

randje per week 1

Et un premier motif est apparu sous mon aiguille, une carte à fil.

A bientôt pour la suite !

Bonne semaine à vous.

Posté par JoMick à 15:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2016

Dans l'atelier de reliure

J'ai choisi de redonner vie à un ancien ouvrage, Le langage des fleurs de Mlle Emma Faucon. Mon exemplaire n'est pas daté mais d'après quelques recherches, il a été édité vers 1880..

C'est la couverture qui m'a attiré :

couverture

Je n'ai pu sauver que l'image centrale, le bord étant trop abîmé.

Il a été habillé avec une reliure en cuir :

couché debout

J'ai choisi un cuir de vache bordeaux gaufré. C'est un cuir américain pour les cowboys qu'on n'utilise pas d'habitude pour la reliure !

J'ai orné les coiffes d'une tranchefile en cordonnet de soie bordeaux et bleu clair :

tranchefile

Et pour l'intérieur j'ai utilisé un papier fleuri, pour rappeler le thème de l'ouvrage :

papier intérieur

Actuellement, j'ai trois livres "en chantier" dans mon atelier :

3 livres

Les deux premiers ont déjà retrouvé une couverture en carton, le troisième vient juste d'être cousu.

Je prépare assidûment ma semaine de stage chez Hélène au mois de juillet, en effectuant tous les travaux préparatoires. Vous verrez le résultat fin juillet !

Bonne semaine, à bientôt.

Posté par JoMick à 13:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :